L’ACTU DE LA SEMAINE

L’équipe de Bernard Laporte s’est arrêtée à Malemort près de Brive (19, comité du Limousin), la 36e étape de sa campagne.  Autour de Christian Dullin, Thierry Murie, Serge Simon, François Duboisset, Jean-Luc Mercklen (président de Malemort fédérale 2) et Daniel Tonus maire adjoint de la ville de Malemort, une soixante de personnes représentant les clubs corréziens et lotois pour la plupart ce sont pressés au rendez-vous. Le débat a duré près de trois heures avec une grande partie « questions-réponses ». Le candidat est revenu sur la formation « le chantier le plus urgent et sur lequel il faudra mettre des moyens importants ». Le grand stade a aussi été évoqué tout comme la formation des éducateurs au sein des clubs, sujet revenant très souvent lors du débat. On a pu noter la présence d’anciens joueurs de Brive comme Éric Alégret, Alain Carminati ou Michel Malafosse.

L’EDITO DE BERNARD LAPORTE

Chers amis,

Souvent les personnes que je croise chaque mardi lors de ma visite dans les comités ou clubs me demandent pourquoi je me présente aux élections. Je leur réponds principalement que j’en ai assez de constater que la fédération a fait une croix sur la formation ! Beaucoup de nos problèmes viennent de là. J’aime prendre exemple sur le hand qui a investi les écoles depuis 20 ans et lorsque les Bleus ne sont pas champions du monde, c’est presque une anomalie. Mon engagement tient aussi au fait qu’il existe des solutions pour remédier à ce constat. Ce n’est pas une fatalité, c’est juste une question de volonté. Et la volonté dans les clubs, elle existe c’est une certitude ! C’est pourquoi ma motivation est aussi de récompenser tous ces éducateurs et formateurs trop peu reconnus de leur travail. Même le système d’indemnisation formation n’est pas respectueux du travail éducatif, technique et sportif entrepris par les clubs amateurs. Le mode de redistribution est profondément inéquitable et inadapté à l’évolution du modèle économique de notre sport. Je veux voir les jeunes jouer au rugby sans entraves administratives, les formateurs enseigner sans contraintes techniques. C’est tout notre rugby qui redeviendra performant, chez les amateurs, comme chez les professionnels.

Bernard Laporte

 

LE POINT DE LA SEMAINE

Un rugby ambitieux et solidaire unissant amateurs et professionnels – engagement n ° 17.

Une réforme de l’actuel système de l’indemnité formation sera mise en place grâce à l’engagement n°17 du programme de Bernard Laporte. Une hausse globale des montants est prévue ainsi qu’une « taxe formation » sur les trois premières années de contrat d’un jeune joueur professionnel. Cette assiette d’indemnisation devra tenir compte chaque année du niveau de ressources du rugby pro (contrats TV, contrats commerciaux, etc.) Le club recruteur devra reverser chaque année durant 3 ans 20 % du salaire brut du 1er contrat pro du joueur au club formateur, au prorata temporis.
Les clubs formateurs doivent bénéficier de leur talent et être les réels bénéficiaires de l’indemnité de formation. C’est une reconnaissance obligatoire afin d’encourager la qualité de la formation des clubs amateurs.

LA PRESSE PARLE
Retrouvez ici les derniers articles de la presse consacrés à la campagne de Bernard Laporte au sujet de :

Retour sur la soirée de Malemort
La Montagne :
http://www.lamontagne.fr/limousin/sports/actualite/rugby/2016/05/11/le-candidat-a-la-tete-de-la-ffr-etait-en-meeting-hier_11908753-6671.html

LE 10 SPORT – Le président le plus casse-pieds que la Fédé ait connu
http://www.le10sport.com/rugby/xv-de-france/rugby-laporte-je-serai-le-president-le-plus-casse-pieds-que-la-fede-ait-connu-234159

QUINZE MONDIAL – Rendre le pouvoir à ceux qui le méritent
http://www.mensquare.com/quinzemondial/actualites/1056189-bernard-laporte-elections-ffr-xv-de-france-exclu
HUFFINGTON POST – « Je veux aider le rugby »
http://www.huffingtonpost.fr/thomas-philippe/bernard-laporte-je-veux-aider-le-rugby_b_9412928.html?utm_hp_ref=france